Retour à la page d'accueil d'InforReer.com


 

   Régime Enregistré Épargne Étude (REÉÉ)      Publicités  
 

Ce régime est un abris fiscal auquel contribue financièrement le gouvernement fédéral dans le but de favoriser l'étude universitaire.

Ce régime existe depuis plus de 25 ans mais il est très méconnu. C'est un abri fiscal à impôt différé au moment du retrait, comme les REÉR. La différence est que les contributions au régime ne sont pas déductibles d'impôts.

Bénéfices pour le contribuable

1) Les revenus d'intérêts sur les fonds placés dans un REÉÉ ne sont pas taxables à chaque année, mais seulement lors du retrait, et ce pour celui qui en fait le retrait, par exemple votre enfant. Ce qui veut dire en général à un taux très faible ou inexistant étant donné le revenu de celui-ci alors aux études.

2) Depuis le 1er juillet 1998, le gouvernement fédéral  contribue en versant directement à votre régime 20% de votre cotisation jusqu'à un maximum de 400. Elle sera de 500 $ à compter de cette année.

Qui peut contribuer

Les parents, les grands-parents, les oncles et les tantes, tout autre membre de la famille et quiconque désire participer à l’éducation d’un enfant peut cotiser au régime.

Un enfant adopté est couvert par le programme.

Limite et conditions

La limite est de 4,000 $ par année et un maximum total de contribution de 42,000 $ pour chaque enfant.

En 2008, la cotisation maximale annuelle sera éliminée. Le maximum total sera rehaussé à 50,000 $.

Les cotisations peuvent s'étaler sur une période de 21 ans.

Le REÉÉ doit être encaissé au plus tard 25 ans après sa création. Si les fonds n'ont pas été utilisés pour des frais d'études postsecondaires, la subvention du gouvernement doit lui être restitué (sans les intérêts).

   

 

  

 
      1998 - 2012 © InfoReer.com