Retour à la page d'accueil d'InforReer.com


 

   Le problème      Publicités  
 

Un objectif plus clair avec une stratégie pour l'atteindre augment vos chances de le réussir.

Apprivoisez le problème

Soyez patient

Il n'est pas nécessaire de résoudre un problème que vous aurez dans 25 ou 30 ans, en cinq minutes et maintenant !

D'abord comprendre

Pour mieux cerner le défi, étudiez-en les divers aspects. Attendez d'avoir la majorité des données avant de rechercher des solutions ou de vous avouez vaincu.

N'amplifiez pas le problème, réduisez-le !

Inspirez-vous de l'exemple et de la démarche ci-dessous.

Par exemple,

Vous avez 35 ans, un REÉR de 25,000 $, aucun régime de retraite avec votre employeur. L'analyse de vos besoins de retraite indique que vous devriez accumuler  1,8 M $ d'ici 30 ans pour maintenir le rythme de vie que vous envisagez.
Réduisez le problème: Décomposez-le.

Dans l'exemple ci-dessus, vous ne pouvez certainement pas le résoudre en une seule étape.

Vous pouvez diviser le problème en trois blocs égaux et les résoudre un à la fois.

Bloc 1. Dans l'exemple ci-dessus, votre premier bloc est maintenant de 600,000 $. Réglez cette partie du problème avec un plan que vous débutez maintenant.

Vous constateriez alors que dans 30 ans votre 25, 000 $ rapportant 6% vaudra 144,000 $.

Il ne vous reste qu'a résoudre 456,000 $ de ce premier bloc. Vous apprendriez alors que pour accumuler 456, 000 $ dans 30 ans vous devriez investir 454 $ par mois.

Si vous décidiez de prendre le taureau par les cornes et d'investir 454$ par mois cette année, vous pourriez maximiser la stratégie de la façon suivante.

Vous constateriez alors qu'étant donné que vous recevez 40% (c'est une hypothèse) de retour d'impôt vous pourriez alors agir maintenant, avant le 1er mars,  en empruntant 8,733 $ à la banque, acheter un REÉR pour ce montant. Dans environ 60 jours vous pourriez rembourser 3,493 $ (40% de 8,733$) et rembourser la différence à raison de 451 $ pendant un an.

Vous avez maintenant un REÉR de 33,733$ qui vaudra 203,000$ dans 30 ans.

Par cette nouvelle approche votre problème est dorénavant de 397,000$.

Dans un an vous refaites la même démarche.

Vous serez étonné d'apprendre, que si les hypothèses ci-dessus sont bonnes, à répéter ce scénario pendant juste un peu plus de 10 ans vous aurez suffisamment de capital dans votre REÉR pour qu'un rendement de 6% vous procure 600,000$ dans 30 ans.

Si 451$ par mois c'est trop, un scénario réduit mais avec la même démarche peut quand même résoudre votre problème. Vous avez trente ans pour accumuler 600,000 $.

Vous avez maintenant un scénario et un plan d'action pour le premier bloc.

Bloc 2. Peut-être devrez vous attendre de mieux voir une opportunité pour le résoudre.

Vous devrez peut-être attendre quelques années avant de trouver une solution.

Toutefois, vous êtes maintenant conscient que vous devez travailler sur le deuxième bloc. Ce seul fait vous rendra plus attentif. L'expérience acquise avec le premier bloc vous apprend aussi qu'il est possible de trouvez des solutions.

Vous évaluerez peut-être avec plus de justesse un emploi avec divers avantages tels la participation aux bénéfices, un régime de pension d'employeur, un REÉR collectif.

Peut-être aurez vous l'idée d'utiliser votre prochain boni pour cet objectif.

Vous retarderez peut-être l'achat d'une nouvelle voiture d'un an pour investir un peu plus dans votre REÉR.

Vous retarderez peut-être de 3 ou 4 ans un déménagement dans une plus grande maison et une plus importante hypothèque.

Vous réduirez peut-être votre besoin de capital pour votre retraite, en éliminant certains objectifs que vous aviez inclus dans votre estimation initiale.

Vous tiendrez peut-être un peu plus compte de ce que votre conjoint pourrait faire pour contribuer à la résolution du problème. Votre conjoint a peut-être l'opportunité de participer à un régime d'employeur.

Il n'est pas certain du tout que vous vous sentirez plus brimé pour autant. C'est même souvent le contraire: des choix conscients sont souvent plus faciles à accepter.

Bloc 3. Vous êtes déjà conscient qu'il ne sera pas facile à adresser. Vous pourriez, lentement mais sûrement, commencer à vous pencher sur la question.

Discutez-en avec des amis pour voir comment eux planifient résoudre le problème. Ils pourraient vous inspirer.

Ce peut être une bonne raison de consulter un planificateur financier et revoir avec lui si vos calculs et vos solutions font du sens. S'il en voit d'autres.

Vous envisagerez peut-être avec un plus grand intérêt une offre d'emploi accompagné d'un régime de retraire.

 

En conclusion.

Quel que soit l'envergure du problème et quels que soit vos capacités,  si commencez à   solutionner une partie du problème:

vous augmentez vos chances de réussir;

vous vous donner une nouvelle "acuité" pour observer une opportunité, de la flexibilité pour profiter d'une occasion;

vous réduisez la pression sur vous-même dans le futur;

vous développez un "réseau" d'aide. Très souvent votre conseiller financier, votre banquier, votre courtier en valeurs mobilières peuvent vous aider beaucoup plus et vous fournir une meilleure information  lorsque vous avez des questions plus précises.

 

   

   

   

 
      1998 - 2012 © InfoReer.com