Retour à la page d'accueil d'InforReer.com


 

   FAQ      Publicités  
 

FAQ ( Foires Aux Questions)

La plupart du temps, les réponses que l'on obtient sont évasives et vous donnent toutes les solutions à la fois. Vous vous retrouvez au même point qu'avant d'avoir posé la question.

Cette section ne répond pas vraiment à des questions de base telle que "qu'est-ce qu'un REÉR ?".  Elle vise plutôt à adresser les questions plus épineuses et controversées souvent posées.

Est-ce que je devrais changer mon habitude d'investir en février pour l'année précédente ? Est-ce vraiment beaucoup plus payant d'investir en début d'année ?

La réponse est oui si ...

Vous avez déjà contribué le maximum permis et qu'en plus vous avez épuisé votre solde non utilisé. Autrement dit, si vous n'avez plus le choix que de contribuer pour l'année en cours et que vous avez encore des sommes disponibles à investir dans un REÉR.

Il est alors évident que de contribuer maintenant vous permettra d'accumuler des bénéfices à l'abri de l'impôt dès maintenant et que ces bénéfices contribueront à la croissance de votre avoir pour le restant de la vie de votre REÉR même si vous ne pourrez réclamez un remboursement d'impôt à court terme.

La réponse est non si ...

Si vous contribuez chaque année et moins que le maximum permis, la réponse est non.

Si vous n'avez pas les moyens d'investir le maximum pour un retour d'impôt immédiat, c'est que vous n'aviez pas les moyens de contribuer plus. En conséquence, le raisonnement de contribuer plus tôt est un non-sens.

Les modèles qui proposent qu'au bout de 30 ans vous ayez accumulé plus sont habituellement exacts.  Si vous contribuez plus un an plus tôt, vous aurez plus de bénéfices plus tôt qui travaillent pour vous à accumuler d'autres bénéfices.

C'est toujours vrai, et ce n'est pas relié à la notion de début d'année ou fin d'année en particulier. C'est relié au fait que plus tôt vous commencez, plus vous accumulez de rendement composé.

Est-ce que je devrais payer mon hypothèque ou investir dans un REÉR ?

En général sur le plan purement financier, les deux solutions se comparent. Un faible changement de rendement sur vos rendements peut faire pencher la balance vers l'une ou l'autre solution. C'est pourquoi les recommandations sont partagées.

Par conséquent, utilisez d'autres critères pour décider.

  • Vous êtes jeunes. Vous prévoyez demeurer très longtemps dans la même résidence. Votre taux hypothécaire est très bas. Les valeurs des maisons dans votre secteur diminuent ou n'augmentent pas.

Investissez dans votre REÉR.

Votre rendement dans votre REÉR devrait être bien meilleur même avec des produits financiers conservateurs.

Vous bénéficierez de l'effet de levier à long terme de la croissance de votre capital à l'abri de l'impôt.

Vous développerez l'habitude d'économiser pour la retraite.

  • Vous planifiez une année sabbatique bientôt.

Investissez dans votre REÉR et utilisez la stratégie de maximisation des cotisations. Voir Prêt REÉR.

Lorsque vous effectuerez votre retrait durant l'année sabbatique, vous ne payerez pas beaucoup d'impôt.

  • Votre taux d'imposition est le maximum.

Investissez dans votre REÉR.

Et réinvestissez votre retour d'impôt. Votre rendement immédiat est de 53%  et plus. Pour le "et plus" voir comment investir plus et Prêt REÉR.

  • Votre taux hypothécaire est encore très élevé. Vous déménagez souvent dans de nouveaux quartiers pour revendre votre maison avec un profit substantiel.

Remboursez votre hypothèque

  • Vous avez déjà contribué le maximum permis et en plus, vous avez épuisé vos contributions de cette année et des années passées.

Remboursez votre hypothèque

Est-ce que je peux retirer mes REÉR si je n'ai plus d'autres revenus ?

Vous pouvez retirer vos REÉR en tout temps. Ils s'ajoutent alors à votre revenu.

Toutefois, prévoyez la façon dont vous retirez vos REÉR. Les institutions financières doivent respecter certaines règles de retenues à la source.

Jusqu'à 5,000 $ ils doivent retenir 25%;

De 5,000 $ à 15,000 $ : 33%;

Plus de 15,000 $: 38%.

Si vous avez vraiment besoin de ces fonds, autant planifier de plus petits retraits régulièrement. Vous recevrez plus à court-terme.

Toutefois, vos retraits seront ajoutés à votre revenu total de l'année.  Si votre taux d'imposition excède les retenues de votre institution financière, vous devrez payer la différence lorsque vous produirez votre déclaration d'impôt.

   

   

   



 

 
      1998 - 2012 © InfoReer.com