Retour à la page d'accueil d'InforReer.com


 

   REÉR du conjoint      Publicités  
 

Réduire le taux d'impôt lors de l'encaissement à la retraite

L'idée est de contribuer au REÉR du conjoint pour réduire le revenu imposable lors du retrait.

L'impôt à verser lors de l'encaissement à la retraite est selon le taux de taxation de celui qui retire. Comme les taux de taxations sont plus faibles pour un revenu plus faible, le revenu net du couple devrait être meilleur si chacun des conjoints tire des revenus de retraite plutôt que d'avoir un seul des conjoints taxé sur le total du revenu de retraite.

 

Répartir les avoirs du couple

Peut-être êtes-vous sensible à l'idée de réduire la dépendance financière de votre conjoint ou conjointe.

Au Québec, le  patrimoine familial inclus l'accumulation dans un REÉR durant le mariage. Advenant un divorce, vos REÉR seront partagés avec votre conjoint quel que soit votre régime matrimonial. Cette règle ne s'applique pas au conjoint de fait.

En cas de décès, votre survivant évitera les inconvénients fiscaux qui pourraient toucher les REÉR. Voir Décès.

Inconvénients

Les cotisations que le cotisant verse au REER de son conjoint réduisent le montant que le cotisant peut verser à son propre REER.

Retraits

Si votre conjoint retire un montant de son REÉR moins de deux ans après votre contribution, vous serez imposé sur ce retrait.

Cette règle ne s'applique pas dans le cas d'un divorce, d'un décès ou d'un changement de statut à celui de non-résident.

 


  

 

 
      1998 - 2012 © InfoReer.com